Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Sections
Vous êtes ici : Accueil SNGC IdF Réunions reunion SNGC-IDF du 28 avril 2003

reunion SNGC-IDF du 28 avril 2003

page précédente

SECTION FRANCILIENNE DU S.N.G.C.

 

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU LUNDI 28 AVRIL 2003

Etaient présents :

Corinne ATTAR-CHICHE, Brigitte ATTIACH, Philippe BABADJIAN François BAUDOUX, Linda BENATTAR, Anne BODENAN, Anne BUSSONE, Laurence CHAHBENDERIAN, Pierre-François CHOLLET, Olivier DEBIEN, Leila DRAIA, Magali GUICHARDON, Muriel KLAHR-ELFASSI, Anne KONRAT, Jean-Luc LATOUCHE, Virginie LAURENT, Jean-Claude MALBEC, Hélène PITTI-FERRANDI, Anne-Marie PONCHE, Serge REINGEWIRTZ, Catherine SCHOTT-GEISERT, Sandrine SOUCHON. 

Excusés : Didier CHAUVIN.

Ordre du jour

 

1)Bref rapport de la réunion du bureau (qui s'est déroulée le jour même à 18 h30)

 

Elle a concerné essentiellement la tenue du listing et l'envoi des comptes-rendus avec la redéfinition des rôles de chacun. En relation avec le secrétariat d'Alec Bizien, secrétaire du SNGC, et Anne-Marie Le Provost, trésorière du SNGC, Corinne Attar-Chiche tient à jour le listing des adhérents du SNGCIDF.

Les demandes d'adhésion au SNGC par les gériatres franciliens doivent être adressées à Corinne Attar-Chiche. Celle-ci est également informée des adhésions adressées directement à Mme Le Provost ou à Alec Bizien. Pour qu'un adhérent soit correctement informé, il est important que tout changement d'adresse (ou nouvelle adresse e-mail) soit signalé à Corinne Attar-Chiche (Tel: 06 76 94 60 84 ou e-mail : c_attar_chiche@hotmail.com ).  Celle-ci se charge d'en avertir le SNGC. Les comptes-rendus continuent d'être rédigés par Hélène Pitti-Ferrandi et leur envoi est assuré par Anne Konrat à tous les adhérents par mail ou par courrier.

 

2) Réunion du SGIF, du Syndicat des gériatres de l'APHP et du SNGCIDF

 

Une réunion avec Yves Wolmark, président de la SGIF, Georges Sebbane, représentant le Syndicat des gériatres de l'APHP et Serge Reingewirtz, représentant le SNGC-IDF, a permis de définir deux actions communes :

-  d'une part, l'organisation d'une soirée à l'hôpital Bretonneau, le 26 juin 2003, autour du SROS-PA. Le thème est :  « Le malade âgé et l'hospitalisation en Ile-de-France avec 3 parties "La personne âgée a-t-elle sa place aux urgences ?", "Quelle cohérence dans l'organisation du séjour hospitalier des malades âgés ?",  "Le devenir du patient après l'hospitalisation : un défi ?" et comprenant au total 6 interventions. Philippe Babadjian est pressenti  pour traiter la partie concernant le séjour hospitalier hors APHP. Il convient de s'inscrire dans la dynamique actuelle d'amélioration du parcours hospitalier de la personne âgée.

- d'autre part, la création d'un site Internet des gériatres d'Ile de France. Actuellement le site de la Revue de Gériatrie héberge les sites du SNGC et de la SFGG. Le site francilien serait un autre site commun à la SGIF, au Syndicat des gériatres de l'APHP et au SNGCIDF. Un responsable par organisation  participera à l'élaboration de ce site avec comme représentants, pour le SNGCIDF Corinne Attar-Chiche, pour la SGIF Olivier Drunat et pour l'APHP Anne-Marie Mathieu.

Le contenu du site est à définir. Il pourrait comprendre : les annonces des congrès, les dates de réunions, le texte des comptes-rendus de réunions, les offres et demandes d'emploi (avec fusion avec Séraphin) les adresses utiles Internet notamment concernant la législation, les formations, une aide juridique, un annuaire des membres, un  forum d'échanges...

La recherche d'un concepteur de site pour l'aspect ergonomique, est en cours. Le contenu du site sera diffusé à chacun pour accord.

Son ouverture est prévue à la fin de l'année avec une partie ouverte au public et une autre réservée aux adhérents.

 

4) Reconnaissance de la qualité de formateur en gérontologie

 

 Le CNEH, Centre National d'Expertise Hospitalière, organise des formations pour Pathos et recherche des intervenants gériatres pour les assurer. Trois problèmes sont alors abordés :

1-      d'une part, la circulation de l'information qui sera probablement facilitée par la création du site Internet. Il serait utile, en effet, de lister les demandes des organismes de formations et les gériatres intéressés recherchant des formations.

2-      d'autre part, la formalisation d'une reconnaissance de compétences donnant la qualité de formateur en gérontologie. Ce document serait à élaborer par la Faculté et le SNGC. Serge Reingewirtz doit prendre contact avec François Piette en vue d'une reconnaissance, selon certains critères (à définir), de la qualité de formateur en gérontologie. Ceci pourrait faire l'objet d'un atelier lors d'une prochaine réunion.

3-      enfin, la difficulté de s'absenter, en étant salarié dans un établissement privé, afin de dispenser une formation, reconnue comme apportant dynamisme et notoriété à l'établissement. Cela reste à l'appréciation des directeurs. Il convient de définir un aménagement contractuel avec l'établissement.

 

5) Présentation du certificat de médecine gériatrique

 

Philippe Chassagne nous informe de la création de ce nouveau certificat qui dispense un enseignement exclusivement destiné aux capacitaires en gérontologie. L'enseignement, dont l'objectif est une réactualisation des connaissances, comporte 4 séminaires de 48 heures chacun, répartis sur deux ans (début : novembre 2003), pour un effectif de 30 participants. Hélène Pitti-Ferrandi est chargée de transmettre les noms de ceux qui souhaitent s'inscrire à ce certificat, en sachant que dix places sont réservées au SNGC ( h.pitti-ferrandi@wanadoo.fr). D'emblée trois participants sont intéressés.

 

6)Point sur la situation concernant le médecin coordonnateur

 

-  Serge Reingewirtz, représentant le SNGCIDF, a participé à la Journée d'action du 18 mars 2003 des organisations professionnelles du secteur médico-social, mobilisées pour protester contre la situation actuelle, notamment contre le blocage des signatures des conventions tripartites, faute de moyens. Cette situation freine bien entendu la création des postes de médecin coordonnateur.

- Le 1er congrès national des médecins coordonnateurs, organisé par la revue francophone de gériatrie et de gérontologie (Xavier Cnockaert), est prévu les 1, 2, 3 mars 2004. Il se déroulera en même temps que le congrès national des soins infirmiers en gériatrie au Palais des Congrès. Lors d'une réunion récente préparatoire, où étaient présents R. Moulias, F. Piette, P. Métais, A.S. Rigaud et M Bia, Serge Reingewirtz a souligné la nécessité de contacter les associations de directeurs d'établissements et d'accueillir MGForm. Le contenu de ce congrès est à élaborer. Il peut être soit informatif pour ceux qui souhaitent s'orienter  dans la voie de la coordination, soit adapté à ceux qui sont déjà en poste et centré sur la collaboration avec le directeur. Une équipe, comprenant Linda Benattar, Magali Guichardon, François Baudoux, Pierre-François Chollet, et Serge Reingewirtz, est constituée et va travailler sur la préparation de ce congrès.

 

2) Infos diverses

 

- L'enquête sur la définition du profil des résidents accueillis en EHPAD a commencé, avec le soutien de Janssen Cilag qui en assure le mailing. Le questionnaire, élaboré par Muriel Klahr Elfassi et Jean-Claude Malbec, a été envoyé aux directeurs et médecins référents  de 467 établissements de plus 50 lits d'Ile de France. La suite de ce travail  donnera lieu à un mémoire commun à 10 médecins du DIU de médecin coordonnateur.

- La diffusion du livre "Les aidants familiaux et professionnels : de la charge à l'aide"(Fondation Médéric Alzheimer) est proposée à ceux qui le souhaitent. Ceci intéresse neuf des présents. Hélène Pitti-Ferrandi est chargée de demander des exemplaires auprès de Jean-Pierre Aquino.

- Yves Wolmark remplace Jean-Jacques Arvieu en tant que président de la Société Gérontologique d'Ile de France (SGIF). Corinne Attar-Chiche regrette d'être le seul membre du bureau de la SGIF ne faisant pas partie de l'APHP.

- Un appel pour les Journées annuelles de la SFGG et de la SGIF, les 5 et 6 juin prochains, est lancé par Yves Wolmark. Après un rapide tour de table, le programme de ces journées paraît peu attractif et l'intérêt d'adhérer à la SGIF  reste discutable pour un certain nombre.

- Une enquête, réalisée par le Club Qualité de la SFGG, concernant le minimum d'informations à partager  dans le dossier médical a été diffusée par e-mail. Il est souhaitable d'y répondre.

- Serge Reingewirtz a été contacté pour participer au Livre Blanc de la Gériatrie élaboré par le Collège Professionnel des Gériatres Français (CPGF).

- Une dernière réflexion : les auxiliaires de vie sont autorisées à dispenser les médicaments à domicile par décret. Or, en établissement, elles ne sont pas mentionnées comme pouvant donner les médicaments, par délégation de l'infirmière, contrairement aux aides-soignantes et aux aides médico-psychologiques. Ceci est à revoir...

-          Prochaine réunion de bureau (concernant le bureau élu et les délégués départementaux) :

mardi 27 mai à 18 h30 à la Fondation de Rothschild (bureau de Serge Reingewirtz).

 

 

La prochaine réunion est prévue le lundi 16 juin 2003 à partir de 19 heures 45

 

à la Fondation de Rothschild, entrée 80 rue de Picpus, Paris 12ème

 

page précédente