Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Sections
Vous êtes ici : Accueil SNGC IdF Réunions reunion SNGC-IDF du 16 juin 2003

reunion SNGC-IDF du 16 juin 2003

page précédente

SECTION FRANCILIENNE DU S.N.G.C.

 

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU LUNDI 16 JUIN 2003

 

Etaient présents :

 

Corinne ATTAR-CHICHE, Philippe BABADJIAN, Anne BUSSONE, , Pierre-François CHOLLET, Philippe COUCKE, Magali GUICHARDON, Nicole GUINOISEAU, Olivier JEANJEAN, Muriel KLAHR-ELFASSI, Anne KONRAT, Jean-Claude MALBEC, Hélène PITTI-FERRANDI, Serge REINGEWIRTZ

 

Excusés : Linda BENATTAR, Laure BODENAN, Didier CHAUVIN, Jean-Luc LATOUCHE

 

Ordre du jour

 

 

1)Mobilisation pour la manifestation du mercredi 18 juin 2003

 

Après la Journée d'action du 18 mars dernier, rassemblant les différentes fédérations du secteur médico-social, où était présent le SNGC, face à la cessation complète des signatures des conventions tripartites, 80 millions d'euros semblent avoir récemment été débloqués pour l'année 2003. Ce budget va permettre la signature de quelques conventions tripartites, mais il n'en reste pas moins que ceci ne représente qu'une partie du budget de 180 millions d'euros initialement prévu. C'est pourquoi la manifestation du 18 juin prochain devant le Ministère de la Santé, de la Famille et des personnes handicapées, a pour objet de défendre les besoins des usagers des établissements d'hébergement et d'alerter l'opinion devant les promesses gouvernementales non tenues. Par ailleurs, le financement de la prise en charge de la dépendance des personnes âgées est bien moindre en France qu'en Allemagne où il existe un risque dépendance dont le budget est très nettement supérieur.

L'AP ne souhaite pas s'associer pas à cette mobilisation sans doute pour préserver un financement relevant du sanitaire et éviter toute confusion entre les secteurs sanitaire et médico-social.

En fait très peu d'entre nous étaient au courant de cette prochaine manifestation, et parfois de façon très tardive. L'information a été peu diffusée au sein des établissements, reflétant peut-être les relations entre directeurs, familles et médecins. Or, il est fondamental que les familles s'impliquent davantage dans ce mouvement, tout comme les usagers eux-même et que les médecins dénoncent l'absence de personnel soignant qualifié dans leurs établissements.

La situation actuelle pourrait faire l'objet d'un article de presse. Par ailleurs il est question d' envoyer un courrier aux députés. Enfin, il est prévu de contacter Emmanuel Hirsch pour nous aider dans notre réflexion sur ce problème et de l'inviter à notre prochaine réunion.

 

2)Bref point sur le SROS-PA d'IDF

 

Quelques remarques à propos de la dernière réunion sur le SROS gériatrique d'IDF :

-il existe un déséquilibre parisien entre l'Ouest de Paris « bien doté Â» et l'est défavorisé, en ce qui concerne la gériatrie. Par exemple il n'y a pas de gériatre à Saint-Louis, Tenon, la Croix Saint Simon,... et on manque de lits dans l'Est parisien. De même, il n'y a pas d'aval tant en établissements, qu'en services de maintien à domicile (HAD, SIAD).

-il semblerait que la notion de SSR gériatrique soit bien définie par une durée moyenne de séjour de plus de 45 jours.

-le problème de la suppression de la sectorisation dans Paris reste toujours en suspends.

 

3)Formation du médecin coordonnateur

 

La fonction de médecin coordonnateur constitue un nouveau métier crée avec la mise en place des conventions tripartites. Son profil nécessite une double compétence, institutionnelle et gériatrique.

 

Actuellement, une formation est incluse dans la capacité dans 2 facultés (Nice et Saint-Etienne ) sur une durée d'un an, comportant 28 h de cours environ.

Le DIU de MC parisien est le plus développé avec environ 70 h de cours et semble bien répondre aux besoins des médecins exerçant en EHPAD. Un renouvellement des responsables du comité pédagogique de ce DIU est à prévoir. Deux membres sont candidats. SR fera le point avec AS Rigaud.

 

 

4)Préparation du Congrès National des médecins coordonnateurs au printemps 2004

 

Le congrès national des médecins coordonnateurs, organisé par Xavier Cnockaert et soutenu par A.S. Rigaud, est prévu les 1, 2, 3 mars 2004. Le contenu de ce congrès est discuté : présentation de ce que doit être un MC, abord des problèmes rencontrés par les MC déjà en place. Une séance plénière pourrait aborder 3 thèmes : la loi actuelle, les relations médecins et directeurs et leurs coresponsabilités, la formation du MC et du directeur en gérontologie.

 

Il est important de souligner qu'actuellement la fonction de MC, telle qu'elle est prévue, est structurellement trop fragile pour durer. Le médecin doit être rattaché à une structure de référence.

 

5)Création d'un site Internet des gériatres d'Ile de France.

 

Une réunion a eu lieu sur la création du site francilien commun à la SGIF, au Syndicat des gériatres de l'APHP et au SNGCIDF. Corinne Attar-Chiche, Olivier Drunat, Anne-Marie Matthieu et Yves Wolmark ont rencontré un informaticien pour la conception de ce site. Se pose bien entendu le problème du financement et du rythme de la réactualisation du contenu d'un tel site. L'appel d'offre à une école d'ingénieur assurant également un service après-vente est suggéré.

 

 

6)Divers

 

-Prochaine réunion de bureau (concernant le bureau élu et les délégués départementaux) :

lundi 8 septembre à 18 h30 à la Fondation de Rothschild (bureau de Serge Reingewirtz).

 

 

 

 

La prochaine réunion est prévue le lundi 8 septembre 2003 à partir de 19 heures 45

 

à la Fondation de Rothschild, entrée 80 rue de Picpus, Paris 12ème

 

 

 

Dernière info : Réponse positive d'Emmanuel Hirsch qui sera présent à notre prochaine réunion du SNGCIDF.

 

MERCI DE NOUS ADRESSER AVANT LE LUNDI 8 SEPTEMBRE LES QUESTIONS QUE VOUS SOUHAITEZ EVOQUER SUR L'ETHIQUE DU MEDECIN EN EHPAD AFIN QUE NOUS PREPARIONS LA REUNION

 

Offres d'emploi :

- Recherche médecins gériatres pour remplacements dans deux centres de consultation de prévention en gérontologie - Paris 13ème et 8ème  Contacter Sylvie Tartesse au siège des Maisons d'Isatis : 01 47 26 61 61

 

page précédente